pixelvide
pixelvide

MACHPRO visite GRANLUND et WEDEWAG

Nov 14, 2007 1:13 pm
La visite en Suède des usines de GRANLUND et WEDEVAG , a été suivi d'un article rédactionnel paru dans MACHPRO.

Deux pages sont consacrées à la présentation de nos partenaires Suédois.

Ce magasine N° 858 édité le 31 octobre 2007 , en plus de sa diffusion traditionnelle, sera distribué aux visiteurs du salon MIDEST 2007.






Extrait de l'article paru dans Machines Production 858 du 31/10/07, page 42.


La Suède chasse en France

La Suède a su imposer un style dans des secteurs économiques familiers. C’est aussi le cas dans le milieu de la machine-outil dont les acteurs principaux sont souvent cités dans ces pages. La réussite des fabricants d’outils notamment, tient à la fois aux bénéfices d’un environnement favorable, au pragmatisme de leurs dirigeants et à une créativité décomplexée qui brille 365 jours par an.

La Suède bruisse d’une activité industrielle dynamique. Parmi les piliers historiques, le fabricant Wedevåg (E.950) s’appuie sur un héritage dans la fabrication d’outillage, remontant au 15ème siècle. Il débute une activité de forets hélicoïdaux dès 1906. Aujourd’hui, la société de 56 personnes anime plus de 8000 produits propres dans 60 catégories et compte 28000 références avec les différentes cartes distribuées.
Réputé pour ces forets, les gammes standard couvrent les diamètres de 0,25 mm à 100 mm. Pour vendre de la technique et non des prix, l’entreprise maîtrise l’ensemble du process de fabrication. Avec un produit de qualité, la récompense est immédiate.
Le matériau utilisé par le fabricant est un acier rapide, breveté, faiblement allié en cobalt. Wedevåg propose notamment des

forets spéciaux fabriqués à partir de l’alliage EK 945 d’Erasteel (E.951). Seulement 2,5% de cobalt sont suffisant pour générer une dureté intéressante. Traitement et usinage sont réalisés en interne. Les forets pré-finis sont revêtus à la demande. Puis les arêtes sont rectifiées.

Un S qui veut dire…
Statistiquement 80% des trous percés ont une profondeur inférieure à 2 fois le diamètre. Avec un foret plus court, l’effet de torsion sera moindre. Il en résulte des risques de vibrations diminués, une plus grande stabilité et un positionnement plus précis. C’est sur cette base de raisonnement que Wedevåg a conçu son foret Double-X.
Très tôt, le fabricant a également compris les difficultés posées en bout de foret. En ce point à vitesse nulle, la matière est très difficile à ôter et l’outil se détériore rapidement. La conception du listel à cet endroit a donc une importance de premier plan. Pour garantir les performances de ces outils, le fabricant suédois a opté pour un profit « senterpoint ». La pointe du foret, affûtée en « S », élimine une grande partie de la formation de chaleur au contact avec la matière et diminue la force axiale système. Ainsi les conditions de coupe sont toujours optimales par raffûtage. De plus l’opération d’amorce de perçage peut être éliminée car ce profil a un effet auto-centreur. Les goujures profondes facilitent l’évacuation des copeaux et un angle de coupe positif de 35° contre 28° pour les forets classiques favorise la pénétration des matériaux.
Le fabricant a étendu cette série avec les gammes Quadra-X et Quint-X ciblant respectivement les perçages 4xD et 6xD. Il poursuit en complément la fabrication de broche, d’outils spéciaux. Une petite activité de sous-traitance complète les 75% du chiffre d’affaire réalisés par les outils coupants.

Une trousse complète pour la rentrée
A quelques dizaines de kilomètres, l’entreprise Granlund (E.952) fut fondée en 1945. Son activité couvre la fabrication d’outils standard, d’outils spéciaux et l’ingénierie que cela suppose, la fabrication de machines de rectification à destination de l’industrie du tube. Elle se répartit ainsi : 70 à 75 % pour les outils, 15% pour les machines et l’ingénierie puis le reste pour de la sous-traitance. La société compte 75 employés et investit 3% du chiffre d’affaires en R & D afin de sortir des produits novateurs tous les 5 ans.
Le fabricant a gagné ses galons avec son système d’outils d’ébavurage et de lamage. Il se compose de porte-outils en différentes longueurs et tailles dotés de queues CM, Weldon, cylindriques ou réglables, de forets pilotes HSS et à plaquettes carbure, de fraises coniques à 60°, 80°, 90°, fraises à lamer HSS, fraises à plaquettes carbure brasées et plaquettes indexables. La lubrification au centre a déjà fait son entrée dans le catalogue. A l’aide de ces 1300 éléments, il est possible de réaliser 1500000 montages différents.
Le système constitue une solution flexible, bon marché et performante. Ainsi, il suffit de sélectionner la géométrie de coupe, le type d’attachement, de lubrification, le diamètre et la tolérance pour définir la solution optimale dans l’un des 4 groupes d’éléments du kit.

Des trous, des petits trous, des gros trous
Pour s’imposer sur ces opérations de niche comme le chambrage, chanfreinage, alésage, le fabricant développe également un alésoir en acier traité pour remplacer le meulage interne, ou sur le principe du kit, une lame spirale de perçage qui travaille comme un foret hélicoïdal pour les travaux difficiles d’ébauche.
Avec la fraise à lamer en tirant Neptune, il devient possible de réaliser des lamages d’un diamètre jusqu’à deux fois plus important que l’alésage. L’outil, à partir du diamètre 13 mm, se met en position grâce à la pression de lubrification. Il est également équipé d’une fonction d’arrêt d’urgence. Au cas où le porte-outil ne se rétracterait pas correctement la queue se séparerait du porte-outil.
Les fraises à lamer et les fraises coniques représentent 50% des ventes tandis que les outils à lamer et à chanfreiner en tirant représentent 20 à 25%. Fort de plus de 50 ans d’expérience et une représentation mondiale dans plus de 20 pays, la société exporte 75% de sa production. Des objectifs atteints grâce à un service continu, des produits de qualité et un stock entretenu.

Service à la clef
Le service est aujourd’hui inséparable des qualités techniques des outils. Chez Wedevåg par exemple, 34% des utilisateurs suédois commandent directement par internet. C’est avec la solidité d’un fournisseur moderne et attentif que la société Euracier (E.953) propose désormais ces deux cartes suédoises.
L’ent

reprise française de 17 personnes divise son activité en deux départements. Un département se dédie au secteur de l’imprimerie avec des filets de découpe, tandis qu’un département mécanique, se concentre sur les aciers rectifiés depuis la création de la société.
Il y a deux petites années, Euracier rachète Manufacture de Foncine dont l’activité manquait de dynamisme malgré ces deux cartes fortes. Elle décide donc de s’investir sur ces marchés de niche concurrentiels et injecte son sens aigu du service développé dans ses autres secteurs d’activité, comme les livraisons assurées en 24h.
Aujourd’hui le chiffre d’affaire se répartit entre 30% pour les filets, 25% pour les aciers, 15% pour les machines, 5% pour les nouveaux produits comme les outils, mais l’objectif est à 15%. Granlund représente 90% de cette nouvelle activité, Wedevåg absorbant les 10% restant. Les deux sociétés suédoises ont trouvé un partenaire ambitieux pour chasser en choeur les copeaux.



Retour  Archives 

pixelvide
pixelvide
pixelvide
pixelvide
Se connecter
pixelvide